Favoriser concrètement la transition écologique et solidaire sur son territoire

Leave a Comment

Transition écologique et solidaire : de la théorie à la pratique, de la carte au territoire, venez soutenir l’association Les Survoltés

L’Association Les Survoltés, après avoir porté le projet de Parc Photovoltaïque Citoyen, à présent pris en charge par Le Watt Citoyen, souhaite poursuivre son action.
Pour permettre de répondre à l’urgence climatique, et  à l’indispensable Transition écologique et sociale qui doit être mise en place,  l’association souhaite se doter de moyens humains , matériels et techniques qui pourraient contribuer à cet objectif. 
Vous trouverez plus  de détails sur le projet en allant sur le lien ci dessous.
Pour cela l’association doit disposer pendant la phase d’amorçage et consolidation, de 3 à 4 ans,  de moyens financiers , que l’association ne peut trouver qu’en externe.
L’opportunité à voulue que l’association réponde à deux appels à projets, qui permettraient de répondre en grande partie à ce besoin de soutien financier.
Pour le premier, qui a été lancé par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire ( doté de 3 millions d’€, l’association a  passé, avec succès, les deux premières phases de sélection.
Il y avait 1 250 projets à l’origine, il n’en reste plus que 450, dont l’association fait partie! 
Il s’agit maintenant de rentrer dans la 3° phase , qui va consister à être dans les 40 meilleurs projets.
C’est, à présent,  tous ensemble , que l’association peut avoir la capacité d’atteindre ce résultat, en votant pour ce qui deviendra votre projet!
COMMENT ?  En nous rendant le plus rapidement possible, et au plus tard le 8 Mai sur le site dédié ( lien ci dessous) 
Sans vous rien n’est possible, ensemble tout le devient.
Pour le second appel à projet, lancé par la Fondation de France,  le résultat ne sera connu qu’en Juillet .
 

Description

Le projet de l’association Les Survoltés ambitionne de favoriser concrètement la transition écologique et solidaire sur son territoire. Il s’adresse à  la population du dit territoire, couvrant le triangle Sommières-Lunel-Caveirac (de l’ordre de 100.000 habitants). Cette unité de lieu s’accompagne d’une unité de moyens grâce au recrutement de trois personnes (1 emploi à temps plein sur plus de 4 ans) et un service civique chacune des 2 premières années.
La force de ce projet réside dans la réalisation concrète d’actions avec les citoyens, dans leur intérêt (individuel et collectif).
Ce projet s’articulera autour de 4 axes :
[1] ESSAIMER > Mettre les compétences techniques, les acquis de l’expérience “survoltés”, le réseau local et des qualités de médiation au service de l’émergence de nouveaux projets de grappes de toitures ou de parc photovoltaïques de plus grande ampleur (<250kWc) ;
[2] INFORMER > Créer un relai local d’information pour les économies d’énergie au service des habitants des enjeux de la réhabilitation thermique et des moyens (aides, financements, artisans) dont ils peuvent bénéficier ;
[3] RÉPARER > Mettre en place un “Repair café” itinérant à l’échelle du territoire, avec l’objectif de redonner vie à des objets. Il s’agit de lutter contre l’obsolescence programmée, de mieux consommer et de partager les savoir-faire (économie du partage) ;
[4] SENSIBILISER > Organiser des animations autour de la préservation de l’environnement et de la biodiversité, notamment à destination des enfants, en collaboration avec de nombreux acteurs territoriaux (réseau GRAINE, associations, centres de loisirs).
La mise en oeuvre de ce projet s’étalera sur plusieurs années avec un démarrage dès le printemps 2018 et un recrutement à effectuer dès l’obtention de la notification des fonds. Le projet s’appuiera également sur des fonds propres dont certains sont issus de l’investissement de longue date des Survoltés dans les énergies renouvelables.
L’impact se mesurera en terme de production d’énergie renouvelable (objectif de 3700 MWh/an de production photovoltaïque sur 6 ans), mais aussi de fréquentation des citoyens aux différentes actions (Repair Café, conférences citoyennes, relai info énergie).
Le plan d’action fera l’objet d’un bilan d’activités transmis régulièrement à la fois aux financeurs et aux habitants (communication numérique et papier).

En quoi le projet répond-il à l’intérêt général ?

L’intérêt général est avant tout celui de l’humanité toute entière. Bien que l’impact de notre projet soit une goutte d’eau à l’échelle de l’incendie qui ravage notre planète, nous pensons tout d’abord que chacun doit prendre sa part à la transition écologique et ensuite que celle-ci est indissociable du développement d’une autre économie, circulaire et solidaire. Une façon de dire : “si vous ne savez pas par où ni quand commencer, alors commençons ici et maintenant !” Nous pensons que ce projet, qui s’appuie sur un territoire bien identifié (et relativement limité), permettra une mobilisation citoyenne autour du “faire ensemble”, à l’image du projet de parc photovoltaïque à Aubais qui a été initié par notre association. Enfin, ce projet permettra de créer un emploi dès la première année et sur toute la durée du projet, car il y a tant à faire et d’énergies à faire circuler !

Quels sont les partenaires et les autres acteurs mobilisés sur ce projet ?

Associations Aigues-Vives Ensemble et Citoyen (AVEC), Les Petits Débrouillards, Energie Citoyenne Locale et Renouvelable (ECLR) et Réseau GRAINE / Entreprises Enercoop LR (SCIC, fournisseur d’énergie locale et renouvelable, Montpellier) et NEF (Banque coopérative) / École EPF (école d’ingénieur, Montpellier) / Commune d’Aigues-Vives

Quelles seront leur contribution au projet ?

AVEC : animation et éducation à l’environnement ; élaboration et accompagnement des politiques publiques locales / Les Petits Débrouillards : retour d’expérience des Repair Café existants et assistance à la mise en place de ceux du territoire / ECLR : formations et mise en réseau de projets citoyens, dans la thématique de production d’énergies renouvelables / Réseau GRAINE : formation et assistance à la gestion dans le milieu associatif oeuvrant dans le secteur de l’environnement / Enercoop LR : accompagnement du projet sur la partie essaimage. Assistance à maîtrise d’ouvrage pour les projets photovoltaïques / La NEF : support pour le financement participatif / Ecole EPF : partenariat annuel sous la forme de stages pour étudiants ingénieurs de l’école au sein du projet des Survoltés / Commune d’Aigues-Vives : collaboration de la commune pour la réalisation d’une première étude de rentabilité pour la pose de toitures photovoltaïques sur les bâtiments municipaux (hangars, gymnase, etc.). Participation au montage d’un projet co-financé par la mairie et les citoyens si la pré-étude est satisfaisante.

En quoi le projet est il innovant ou pionnier ?

Ce projet est innovant d’abord parce qu’il contribue, avec différents axes, à la reconstitution d’un puzzle global : celui de la transition, au sein de laquelle on ne peut dissocier écologie, économie et solidarité. Il est également pionnier dans la façon d’avancer vers cette transition : nous sommes persuadés de la force de l’exemplarité. C’est à partir de réalisations concrètes (à l’échelle de notre territoire) que nous pourrons donner confiance (à nous-mêmes et aux autres) et envie d’aller plus loin.

Comment votre projet pourrait-il être éventuellement développé à une échelle plus large ?

Le territoire visé par ce projet est bien identifié, couvrant le triangle Sommières-Lunel-Caveirac (de l’ordre de 100.000 habitants). Nous n’avons pas vocation (ni légitimité, d’ailleurs) à le développer au-delà. En revanche, le succès de notre projet pourra évidemment servir de tremplin pour d’autres territoires : nous sommes pour cela prêts (et enthousiastes) à l’idée d’apporter un témoignage sur les réussites (et les échecs) de notre projet de territoire. C’est d’ailleurs ce qui a déjà commencé de se produire pour Les Survoltés, qui depuis l’aventure du parc photovoltaïque d’Aubais, sont régulièrement sollicités pour des projets similaires dans le Gard et l’Hérault.

Plan d’actions détaillé

1 Année 2018
Premier semestre (quel que soit le résultat de cet appel à projet) :
  • [Tous les axes] lancement d’une collecte de dons (crowdfunding) pour le projet via l’outil Zeste de la NEF
  • [ESSAIMER] création d’un outil de chiffrage dit « Avant Projet Sommaire » de PV en toiture. Ce projet sera réalisé en partenariat avec Enercoop LR et l’école d’ingénieurs EPF de Montpellier : 6 étudiants en stage sont d’ores et déjà encadré par Les Survoltés pour réaliser cet outil d’analyse. L’outil sera validé sur des données fournies par la commune d’Aigues-Vives, avec laquelle nous sommes en contact pour effectuer une étude PV sur les toits des bâtiments municipaux.
Second semestre (si le projet est retenu) :
  • [Tous les axes] recrutement d’un·e jeune salarié·e dans l’association, disposant de connaissances de base dans les EnR. La personne recrutée sera accompagnée par les bénévoles qui lui transmettront leurs acquis d’expérience
  • [Tous les axes] recrutement d’une personne en service civique, dont l’objectif sera la recherche de partenaires : collectivités locales, associations permettant l’intervention du salarié et des bénévoles de l’association. Elle planifiera l’organisation des rencontres avec les partenaires.
Ces deux personnes bénéficieront d’une formation par le réseau des Ingénieurs d’Enercoop, et par l’association ECLR.
  • [Tous les axes] conception et réalisation de supports de communication (dont un film) destinés à la promotion et à la réalisation de projets de production d’EnR « Citoyens » par les collectivités locales et les citoyens
  • [Tous les axes] co-organisation avec les acteurs de l’ESS d’une grande animation à Aubais à l’occasion de l’accueil d’une étape du Tour Alternatiba 2018. Soirée de mise en lumière « Les acteurs de la lutte contre le Changement Climatique sur notre Territoire : Quels Projets, ici et maintenant ? » 
  • [ESSAIMER] poursuite des contacts avec la Mairie d’Aigues Vives, extension de la proposition à d’autres communes
  • [INFORMER] mise au point d’un calendrier de présence du relais info énergie dans chacune des Communautés de Communes du territoire, en accord avec leurs représentants.
  • [RÉPARER] prise de contact avec l’association Les Petits Débrouillards. Recensement des Repair Café existants dans le département, consultation des organisateurs.
  • [SENSIBILISER] prise de contact avec l’association AVEC et le réseau GRAINE. Présentation des projets aux Communautés de Communes en vue de s’appuyer sur les centres de loisirs (période de vacances scolaires) pour les animations.
2. Année 2019 et suivantes
  • [Tous les axes] création d’une association de préfiguration d’une SCIC qui fédèrera les projets.
  • [Tous les axes] Réalisation de supports de communication
  • [Tous les axes] recrutement d’une personne en service civique, dont la mission sera d’assister le travail du/de la salarié.e et de suivre le développement du Repair Café
  • [ESSAIMER] Poursuite du Partenariat avec l’EPF , Enercoop Occitanie
  • [ESSAIMER] Le Salarié, avec l’appui d’une équipe de bénévoles, organisera des rencontres avec les 32 collectivités locales du Territoire, et des contacts avec leur milieux associatifs, pour initier l’émergence de projets de production d’EnR (intervention lors de réunions des Communautés de Communes, rencontres avec les Maires)
  • [INFORMER] campagne de communication dans les journaux des communes pour annoncer les permanences et le rôle du Relais Info Energie. Affichage Mairie, commerces, panneaux affichages communaux, site de l’association Les Survoltés
  • [INFORMER] consultation sur les marchés du territoire de la présence du Relais Info Energie sur les Marchés, avec le matériel de communication du Pôle Info Energie (PIE) pour apporter les premiers conseils en matière de réhabilitation thermique, prendre rendez vous si besoin pour la permanence du PIE
  • [RÉPARER] lancement de 2 “Repair Cafés” sur le territoire. Choix du lieu avec les communes et les CCAS. Communication (journaux municipaux, PQR, site internet Les Survoltés). Appui sur Les Petits Débrouillards et les SEL (système d’échange et de lien) lorsqu’ils existent.
  • [SENSIBILISER] réalisation de 10 sorties “faune et flore” par an sur le territoire lors de vacances scolaires.
  • [SENSIBILISER] organisation de 4 journées “éco-citoyennes” par an en Vaunage, remise en état des “sentiers fruitiers” réalisés par le CIVAM du Vidourle (dans les années 90).
Indicateurs de mesure d’impact : 
  • ESSAIMER : atteindre à horizon 2024 une capacité de production photovoltaïque de 3700 MWh/an sur le périmètre géographique précédemment défini ;
  • INFORMER : production d’une base de données des contacts informés et des projets de réhabilitation énergétique engagés ;
  • RÉPARER : suivi de la fréquentation des “Repair Cafés”, liens tissés avec les associations du territoire ;
  • SENSIBILISER : nombre d’animations réalisées, d’enfants sensibilisés ; recensement des sentiers balisés.

Nom de la ou des structures qui porteront le projet

Les Survoltés

Statut de votre structure

Association

Activités de votre structure

Les Survoltés est une association loi 1901, créée en Mai 2014,  et qui s’est donné pour mission la promotion de la transition énergétique et la démocratie locale :
  • développement de projets citoyens de production d’énergie renouvelable
  • promotion des actions permettant la réduction de nos consommations d’énergie
  • action avec les habitants du Sommièrois à la lutte contre le réchauffement climatique
  • découverte et préservation de l’environnement
  • sensibilisation des citoyen·ne·s sur ces thématiques
La principale réalisation des Survoltés est la co-création du parc photovoltaïque du village à Aubais, porté par la SAS Le Watt Citoyen, dont les Survoltés figurent parmi les membres fondateurs. Ce projet étant concrétisé, nous souhaitons à présent faire en sorte de “massifier” cette expérience, en aidant à l’émergence de projets similaires, mais également aider à une prise de conscience plus générale – en attirant l’attention des habitants du territoire – sur la nécessité de lutter contre la croissance de nos besoins énergétiques et nos déchets, et plus généralement sur les dangers qui menacent notre environnement.
Pour ce faire nous avons élaboré un plan à 5 ans, développé dans cet appel à projet.

Leave a Comment