L’électricité

Un abonnement adéquate

En France, un ménage dépense en moyenne 1320 € par an pour s’éclairer, se chauffer et faire fonctionner l’ensemble de ses appareils électroménagers.
Pour commencer il est essentiel de vérifier si votre abonnement est adapté à vos besoins.
À partir des informations affichées sur le compteur, il est possible de suivre soi-même sa consommation d’électricité.

  • Connector.

    Opter pour la bonne puissance

    • Abonnement 3 kVA : éclairage + petits appareils courants (aspirateur, réfrigérateur).
    • Abonnement 6 kVA : éclairage + appareils électroménagers courants + 1 appareil
      important (lave-linge, four...)
    • Abonnement 9 kVA : éclairage + appareils électroménagers courants + 2 appareils
      importants
    • Les abonnements plus importants 12, 15, 18 kVA conviennent aux logements entièrement équipés à l’électricité, et/ou ayant une grande surface d’habitation, et/ou disposant d’appareils nombreux et importants.

  • Connector.

    Choisir le bon tarif

    En plus de l’option de base, il existe différents tarifs de consommation dont l’option
    heures pleines/heures creuses. Ce système permet, grâce à une double tarification,
    de payer moins cher l’électricité pendant 8 heures par jour. La tranche des heures
    creuses est variable selon le lieu d’habitation.

    • Avantage : intéressant pour les logements équipés « tout électrique » lorsque l’on se sert d’appareils à accumulation (chauffage, eau chaude).
    • Inconvénient : le montant de l’abonnement est plus élevé : à ne pas choisir si
      la consommation pendant les heures creuses n’est pas très importante ou est
      saisonnière. Certaines personnes disposant de faibles ressources peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’une réduction sur leur facture pour leur résidence principale (tarif de première nécessité - TPN).

    Pour tout renseignement appeler le numéro vert : 0800 333 123 (appel gratuit).

Les petits gestes qui font la différence

Ils sont nombreux, concernent toutes les pièces de l’habitation et, mis bout à bout, contribuent à alléger sensiblement les factures. Micro-ondes, machine à laver, sèche-linge… Pratiques, utiles, nécessaires, voire indispensables, mais parfois gourmands en énergie, les appareils électroménagers représentent aujourd’hui 52 % de la consommation d’électricité d’un ménage (hors chauffage, eau chaude et cuisson). Près de la moitié de l’énergie produite en France est consommée par les ménages pour leurs besoins domestiques.

  • Connector.

    Laver et sécher économiquement

    Pour le linge :

    • choisir de préférence un programme à 40° : il permet de réduire de 25 %
      sa consommation par rapport à un cycle à 60° ;
    • faire sécher le linge à l’air libre ou dans un local bien ventilé, si c’est possible.
    • Le sèche-linge consomme deux fois plus d’électricité que le lave-linge. Si toutefois
      l’utilisation du sèche-linge s’avère indispensable, bien essorer le linge auparavant.

    Pour la vaisselle :

    • Utiliser la touche éco. C’est jusqu’à 45 % en moins sur sa consommation.
  • Connector.

    S’occuper du chauffe-eau

    Isolez le chauffe-eau et les tuyaux : l’eau chaude arrive plus vite au point de desserte . Réglez votre chauffe-eau à 50°C : vous gagnerez de l’énergie

  • Connector.

    Eteindre les appareils en veille

    Un appareil en veille consomme toujours (ordinateur, télévision, lecteur DVD, console de jeu,...). Couper ces veilles permet une économie de 33 à 55 € par an.
    Ne pas recharger les batteries du téléphone au-delà de ce qui est nécessaire.
    Les équipements informatiques et audiovisuels sont devenus le premier poste de consommation (34,5 % de l’électricité spécifique consommée).

  • Connector.

    Veiller à l’éclairage

    • En moyenne, chaque ménage français possède 22 lampes, en achète 3 par an et consomme 325 à 450 kWh par an pour son éclairage.
    • Éteindre les lumières en quittant une pièce : c’est environ 15 % de consommation en moins.
    • Épousseter régulièrement lampes et abats jours : la poussière accumulée peut entraîner une perte de luminosité de 40 %. On évite ainsi d’allumer plusieurs lampes pour obtenir un
      éclairage équivalent.
    • Organiser ses activités et disposer son ameublement en fonction de l’éclairement naturel afin
    • de limiter le recours à l’éclairage artificiel.

      • Préférer les multiprises avec interrupteur

      En un clic tous les appareils sont arrêtés jusqu’à la prochaine utilisation.

      • Utiliser des ampoules basse consommation

      Les LBC durent 8 fois plus longtemps et permettent une économie d’énergie de 75 % à 80 %.

      Autre point important : elles chauffent moins, les risques de brûlures sont donc réduits.

      En été, pour conserver la fraîcheur dans le logement, mieux vaut baisser

      les stores ou fermer les volets. En évitant le recours à la climatisation, on

      économise de 20 à 25 % d’énergie.

  • Connector.

    Bien choisir ses appareils électroménagers

    Lire l'article consacré à l'aménagement de son habitat dans l'entrée équiper son logement dans la rubrique je construis, rénove, aménage mon logement

Le saviez-vous ?

Le froid représente, à lui seul, 30 % de la consommation des foyers, l’éclairage 19 %, la cuisson 15 %, et les veilles des appareils électriques près de 10 %.
Et toujours... privilégier les douches aux bains. Il y a l’eau consommée... et le chauffage de l’eau. Sur une année, à raison d’une douche courte par jour à la place d’un bain, l’économie réalisée peut atteindre près de 240 € par personne.

  • Connector.

    Gérer le froid et le chaud pour éviter la surconsommation

    • Dégivrer tous les 3 mois le réfrigérateur et le congélateur. Une couche de glace de 6 mm
      entraîne une surconsommation de 30 %.
    • Nettoyer au moins deux fois par an la grille se trouvant à l’arrière du réfrigérateur.
    • Ne surchargez pas le réfrigérateur de cartons et autres emballages !
    • À l’inverse, ne laissez pas votre congélateur vide, il consommera davantage : y mettre des bouteilles remplies à moitié d’eau pour combler l’espace.
    • Décongeler les aliments à l’intérieur du réfrigérateur : c’est moins rapide qu’au micro-onde
      mais cela ne consomme aucune énergie supplémentaire.
    • Ne pas ouvrir la porte trop longtemps et trop souvent, et ne pas mettre les plats encore
      chauds dans le réfrigérateur. Vérifier l’état du joint du réfrigérateur, il doit être propre et
      ajusté ; s’il adhère mal, le réfrigérateur consommera plus. Placer les équipements de froid loin des sources de chaleur (four ou radiateur) et à un endroit le moins ensoleillé possible.
    • Couvrir ses casseroles quand on fait bouillir de l’eau.
    • Dans le cas d’un four à pyrolyse, programmer un nettoyage dans la foulée d’une cuisson pour bénéficier de la chaleur accumulée.
    • Privilégier, pour la cuisson, les plaques à induction. Elles chauffent plus vite que les plaques vitrocéramiques (10 mn pour chauffer 4 L d’eau). Allumées moins longtemps, elles consomment environ 30 % de moins.
    • Arrêter la plaque de cuisson avant le temps imparti et utiliser ainsi la chaleur emmagasinée ;
      la plaque reste chaude 10 à 15 mn après avoir été éteinte.
    • Régler le thermostat du chauffe-eau sur 60°C : on évite la prolifération de bactéries et
      l’entartrage du chauffe-eau. Isoler le ballon d’eau chaude et les tuyaux. Faire détartrer tous les
      2-3 ans le chauffe-eau par un professionnel, c’est jusqu’à 50 % d’économie d’énergie réalisée.

Le chauffage

Le chauffage représente, en moyenne, 50 à 70 % des dépenses énergétiques d’un foyer. Le budget qui lui est alloué dépend beaucoup des sources d’énergie utilisées, du type d’habitat (maison ou appartement) et de son ancienneté. Et pourtant la question du choix de l’énergie est secondaire, car il convient de rappeler que la première source d’économie d’énergie est l’énergie que l’on n’a pas besoin de consommer, d’autant que l’appartement ou la maison a été bien isolée.

Les gestes simples qui allègent les factures :

  • Connector.

    Surveiller les radiateurs

    La température de confort est de 19°C dans les pièces à vivre et de 16°C dans les chambres. À partir de 19°C, chaque degré en plus coûte en moyenne 7 % sur la facture. Il est donc essentiel de réguler le chauffage : quand la température extérieure remonte, quand on s’absente pour plus de 3 heures...

  • Connector.

    Entretenir le chauffage électrique

    Pour plus d’efficacité, il est recommandé de dépoussiérer ses radiateurs régulièrement, 2 fois
    par an par exemple. Les convecteurs électriques de type « grille-pain » sont certes bon marché, mais très énergivores. Il est possible de réduire sa consommation électrique de près
    de la moitié en les remplaçant par un appareil nouvelle génération muni d’un système de programmation automatique.

  • Connector.

    Éviter les déperditions de chaleur

    Penser à changer les joints d’étanchéité des fenêtres lorsque ceux-ci sont défectueux, calfeutrer portes et fenêtres avec de la mousse adhésive, habiller les fenêtres de tentures et rideaux (sans cacher les radiateurs).

  • Connector.

    Entretenir sa chaudière

    C’est une question de sécurité. C’est aussi nécessaire pour la santé de sa chaudière (moins de risques de panne, longévité accrue du matériel) et celle
    de ses finances : une chaudière régulièrement entretenue, c’est 5 % d’énergie consommée en moins. Et c’est obligatoire tous les ans. Opter pour une chaudière performante.

 

Attention !

Attention à laisser respirer son logement ! Les systèmes de permettent de renouveler l’air dans les pièces. Ils évitent l’accumulation de mauvaises odeurs, de gaz toxiques et la formation de moisissures. Leur bon fonctionnement est donc
indispensable à la respiration et à la santé de ses occupants.